Je couds ma garde-robe capsule 2017

jecoudsmagarderobecapsule_icone

Quand j’ai commencé à coudre un peu sérieusement des vêtements, j’ai vite fait connaissance du blog de Clotilde. Sa démarche d’une couture raisonnée sous forme d’un lifestyle avec « une garde-robe réfléchie et fonctionnelle » m’a tout de suite parlé. Alors quand elle a lancé l’idée d’une garde-robe à l’année, forcément ça m’a plu. J’ai déjà l’habitude de réfléchir longuement en amont à ce que je vais coudre, mais étant encore à mes débuts de couseuse et après quelques cuisants échecs de débutante, je me suis installée dans une zone de confort bien proprette dont il est peut-être temps de sortir. J’ai hacké le Trop top d’Yvanne S. dans tous les sens, peut-être puis-je maintenant envisager de faire autre chose (entre deux Trop top, évidemment, puisque je suis loin d’avoir épuisé le potentiel de la version B…) ?

Parce que j’ai besoin d’un peu d’organisation et parce que je n’aime pas l’idée de coudre un maillot de bain au mois de décembre ou un pyjama en plein mois d’août (ce qui serait probable sans un minimum d’organisation…), j’ai aussi réfléchi à une certaine temporalité. Par contre, je n’ai pas trop pensé mon projet de garde-robe en fonction de mes tissus en stock car je n’ai pas de stock de tissus (oui, c’est possible) à l’exception de ceux prévus pour deux projets prévus avant que Clotilde ne lance ce projet 2017. De même, je n’ai pas pensé mon projet de garde-robe en fonction de mes patrons « en stock mais jamais cousus » car je n’ai pas de patron inexploité chez moi, à l’exception de deux République du chiffon qui attendent que je me prenne par la main pour oser me lancer.

Voici donc ma petite sélection pour ce projet au long cours que je prends d’abord comme un « enrichissement patronesque » en même temps qu’une « formation couturesque ». L’occasion d’oser aller vers de nouvelles marques pour apprendre davantage, en gros.

En janvier, ça pèle et la cape ne suffit pas : ce sera donc le manteau Gérard nouvelle génération (République du chiffon). Version que j’attendais avec impatience, la seule chose me freinant jusque-là avec ce brave Gérard étant sa mise à ma longueur (1,76m). Les tissus sont achetés depuis belle lurette (velours milleraies bleu marine, viscose See you at 6 pour la doublure du corps et saloperie de polyester pour la doublure des manches). Le patron attend sagement sur mon bureau.

En février, il faudra se remettre de l’épreuve Gérard. Un gilet Cannelle (Christelle Beneytout) me semble parfaitement adapté, mais j’hésite encore avec un pull Aster (La maison Victor), modèle déjà cousu et aimé de tout coeur. Et zou, on a le haut en jersey.

En mars, on se remet au boulot : en guise de chemise, je rêve de Jane (Ready to sew). C’est l’occasion de sortir de ma zone de confort en me frottant à une nouvelle marque de patron qui me fait rêver depuis longtemps mais que je n’osais pas aborder. J’habite dans le pôle nord normand, chez moi on met des manches longues jusqu’en juin (je déconne) donc j’aurai encore le temps de porter Jane. J’ai le tissu qui attend sagement à la maison (un coton rayé à 15€ les 3 mètres, acheté exprès pour Jane) mais pas encore le patron. Bon, je rêve aussi de Aime comme moineau, alors on va se laisser un peu de marge et de choix.

En avril, je tenterai probablement le Port de Pauline Alice. Encore un patron dont je rêve depuis longtemps, encore un patron que je n’ai jamais osé tenter… Serait-ce enfin l’occasion pour moi d’avoir LE pantalon adapté à mon étrange morphologie ?

En mai, on fait ce qui nous plaît, or je ne suis pas du tout du tout DU TOUT combinaison à cause de l’effet de mode. La combinaison, on en a bouffé à toutes les sauces, des fleuries, des à bas resserrés, des à bustiers, des à bretelles, avec une règle commune à toutes ces « merveilles » achetées dans le commerce : des très mal taillées pour des morphologies variées. Pourtant, je trouve qu’une combinaison, hormis le nom qui me fait penser aux sous-vêtements de mémé, peut être très jolie, et je reconnais que ça peut même être extrêmement sexy. Par exemple, la Aime comme Miami a un dos fort sympathique avec son décolleté plongeant ; mais quitte à me lancer dans une combinaison, avec tous les soucis que cela va me poser en matière d’ajustements, autant en chier pour quelque chose de vraiment glamour : la Copenhague d’Orageuse me semble parfaite en la matière. Je trouve la version du site absolument magnifique, je veux exactement la même (je veux bien le corps de la dame, aussi).

En juin, pour se remettre de toutes ces émotions – enchainer un manteau + une chemise + un pantalon + une combinaison, est-ce bien raisonnable ? – un petit top en chaîne et trame sera parfait. Pas de patron en tête pour l’instant, soit je reste sur mes acquis (une énième variation du Trop top d’Yvanne S/Aréli de RDC/Aime comme Martine de ACM) soit j’aborde un nouveau patron.

En juillet, en lieu et place d’un maillot de bain, je pense faire la robe Monoï de L’atelier couture de Blousette rose: elle est clairement identifiée comme « robe de plage ». On aura qu’à dire que le maillot de bain est caché dessous.

En août, nouveau gros projet : la veste Michelle de RDC, en vue de la rentrée de septembre. On a TOUJOURS besoin d’une nouvelle veste pour affronter la rentrée. Ben là voilà.

En septembre, pour affronter l’automne qui se prépare (je rappelle que je vis dans le pôle nord normand) tout en profitant de l’été indien, la jupe Andréa de RDC sera très bien. Projet pas chiant et accessible, ma foi un peu de confort n’a jamais tué personne. Mine de rien, je prends quand même des risques : ça me changera de mes 12 000 versions de la 1001 perles d’Yvanne S.

Pour octobre, un short d’hiver peut-être. Le short, c’est encore moins mon truc que la combinaison. Dur de se projeter dans un patron… Je verrai bien le moment venu.

En novembre, j’imagine parfaitement un bas de pyjama en pilou (glamour un jour, glamour toujours). Le Mentawaï de L’atelier couture de Blousette rose fera très bien le job.

Pour décembre, je rêve d’une jolie robe pour fêter Noël. Plus précisément, je rêve d’une jolie robe qui m’aille, que je puisse reporter à d’autres occasions et qui me réconcilie avec Deer and Doe (puisqu’à mon très grand désespoir ma morphologie est aux antipodes de celle valorisée par cette marque). L’Aubépine de Deer and Doe est sans doute la seule merveille de cette si jolie marque qui puisse correspondre à mon corps sans que je n’ai à procéder à 18 000 ajustements (on aura compris que j’ai la phobie des ajustements, manque de pot, je dois systématiquement en faire, ne serait-ce que pour allonger). J’aime les plis religieuses, ça donne un côté doux tendance romantique qui va détonner avec ce que je suis (ni douce ni romantique). Et comme c’est mon époux qui repasse, je n’aurais même pas l’enquiquinement de redresser les plis après chaque lavage.

Je sais que certains de ces projets se feront, c’est, par exemple, le cas de Gérard et de Michelle. D’autres me semblent bien moins prioritaires. Mais voilà, comme je couds souvent par « priorité » (« j’ai besoin de… » et non pas « j’ai envie de…), un peu de fun, de plaisir et de découverte ne feraient pas de mal.

De toute façon, on ne va pas se coller la pression, on a déjà le boulot pour ça 🙂

Publicités

2 commentaires sur « Je couds ma garde-robe capsule 2017 »

  1. Tu as raison : on ne se met pas la pression…
    Mais Dieu que je l’aime ta sélection alors je vais téncourager pour mener a bien tout tes projets et quand tu auras un petit coup de mou, je serai la pour motiver les troupes et finir ce que tu ss brillamment entrepris avec cet article.

    J'aime

    1. C’est gentil d’être passée me laisser un commentaire 🙂 Mais dis-moi, s’il faut qu’au cours de ces 12 mois tu motives les troupes sans cesse et sans relâche… t’as pensé à prendre un congé sabbatique ? Parce que ça va te prendre un temps de folie !!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s